🔒

L’appel d’offres pour l’autoconsommation est suspendu

Lancé en mars 2017, l’appel d’offres pour l’autoconsommation s’adressait aux consommateurs des secteurs industriels, tertiaires et agricoles et portait sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité situées en métropole continentale utilisant les énergies renouvelables (solaire, petite-hydro, moulins, etc.), dont tout ou partie de la production est autoconsommée, et dont la puissance est comprise […]

🔒

Installations de production d’électricité : agrément d’un organisme de contrôle

La société SOCOTEC Équipements est agréée, en application de l’article R. 311-34 du code de l’énergie, pour l’ensemble des contrôles mentionnés aux articles L. 311-13-5 (installations bénéficiant d’un contrat à la suite d’une procédure de mise en concurrence), L. 314-7-1 (installations bénéficiant d’un contrat d’achat) et L. 314-25 (installations bénéficiant d’un contrat de complément de rémunération) dudit code.

Une approche frugale avec l’autoconsommation

« Énergiser le bâtiment », c’est la vocation de Promotelec depuis sa création, en 1962. La doyenne des associations sur la problématique de l’électricité demeure en pointe des préoccupations les plus actuelles autour des nouvelles technologies et des grandes tendances de l’énergie et du bâtiment. Tour d’horizon avec Dominique Cottineau, directeur en charge des Territoires chez Promotelec […]

Améliorer la production d’électricité solaire avec l’inspection aérienne

Le coût annuel de la gestion des parcs photovoltaïques est estimé à 1 milliard d’euros en frais de main d’œuvre. Les inspections régulières sont essentielles pour préserver l’efficacité opérationnelle, mais elles peuvent aussi se révéler dangereuses et complexes à mettre en œuvre. L’inspection complète d’un parc photovoltaïque exige un tel investissement en personnel qu’elle peut […]

🔒

CITE : les plafonds de ressources sont ceux applicables aux aides de l’Anah

L’article 182 de la loi de finances pour 2019 a étendu le bénéfice du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) aux dépenses de dépose de cuves à fioul ainsi qu’aux dépenses de pose de certains équipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable, de systèmes de fourniture d’électricité à partir de l’énergie hydraulique ou à partir de la biomasse ou de pompes à chaleur…