Objets connectés : Legrand, les assistants vocaux et la voiture connectée

Emmanuel Ballandras, directeur des partenariats de Legrand, répond aux questions sur les solutions connectées dans le bâtiment et au delà, les assistants vocaux et la voiture autonome. Une vidéo réalisée à l’occasion du Grand Circuit Energiser le Bâtiment.

Retranscription

Comment Legrand travaille-t-il avec les GAFA ? Que peuvent-ils apporter de plus que les fabricants ?

Plusieurs équipements vont se piloter par la voix, notamment pour ceux qui ont un handicap ou qui sont "allergiques" aux smartphones. Et il se trouve que les objets connectés de Legrand sont compatibles avec les 3 assistants vocaux majeurs du marché, qui n'ont pas attendu Legrand pour être sur le marché. Il nous faut, en tant qu'industriel, nous assurer d'être compatible avec eux. Donc oui, vous allumez et éteignez les lumières avec les 3 assistants vocaux, vous faîtes également baisser la température. Et on est content de présenter ça à des personnes qui seraient fans d'un de ces 3 assistants vocaux. Ceux qui détestent pourront toujours piloter les produits normalement avec une application Legrand, ou faite par un intégrateur, ou faite par EDF.

Travaillez-vous sur des solutions de pilotage connectant la voiture au bâtiment ?

On travaille notamment avec Renault, qui sont venus nous dire qu'ils pensaient que la voiture autonome était une pièce mobile de la maison. Le groupe s'est adressé à nous pour écrire cette histoire, qui peut être : on sonne chez moi quand je n'y suis pas, la tête de la personne qui a sonné s'affiche sur l'écran du véhicule ; j'ai oublié d'éteindre la lumière, l'écran de la voiture me le signale et me propose de le faire à distance. Donc aujourd'hui les grands fabricants d'automobiles ont vocation à parler à des grands équipementiers de la maison. Parce que finalement on ne parle pas de maison connectée ou de voiture connectée, mais d'usager connecté. Et l'usager est dans sa maison, puis dans sa voiture, puis dans son train, puis au bureau... et il revient. Tout ça va être un cheminement qui va impliquer des produits Legrand, mais pas uniquement. Dans tous les cas, il faudra que les produits et la maison soient toujours connectés avec l'usager pour pouvoir avoir un cheminement qui soit cohérent tout au long de la journée.

À voir en vidéo :

Intégration électrique : comment développer l’aspect marketing et commercial de son entreprise ?

Eric Sfreddo, président de la FFIE Nord-Pas-de-Calais et du GRET 59, présente le nouveau classeur pour développer l’aspect marketing et commercial des entreprises du génie électrique. Une interview vidéo réalisée à l’occasion du Grand Circuit Energiser le Bâtiment.

Pilotage de l’énergie : rôle du bureau d’études et retour sur investissement

Luc Welfringer, responsable du pôle énergie chez Manexi, et Albert Fernandes, responsable d’activité GTB/Cybersécurité, répondent aux questions sur le pilotage des solutions de stockage de l’électricité dans le Bâtiment, sur le retour sur investissement de ces solutions et sur le rôle du bureau d’études dans ces projets.

Pilotage énergétique : impacts, nouveaux risques et gains

Sébastien Meunier, directeur du développement chez ABB, répond aux questions sur le pilotage des solutions de stockage de l’électricité dans le Bâtiment à l’occasion du Grand Circuit Energiser le Bâtiment.

S’orienter vers l’Installation IRVE – Réponses d’experts avec Synerciel et EDF Entreprises

François Beaufreton (EDF entreprises) et Laurent Deschamps (Synerciel) répondent aux questions sur la recharge des véhicules électriques à l’occasion du Grand Circuit Energiser le Bâtiment.