Jicable 2019 : une référence scientifique dans le domaine des Câbles Electriques et de leurs accessoires

Partenaire historique de Jicable, le SYCABEL a présenté trois publications lors de la 10ème édition de la Conférence Internationale consacrée aux Câbles d’Energie Isolés, en juin dernier, à Versailles.

L’utilisation des câbles d’énergie isolés se généralise dans les réseaux de transport et de distribution d’énergie électrique. Cet essor est consécutif au développement considérable d’innovations technologiques hautement performantes et liées à la pression environnementale.

Jicable, le forum qui leur est consacré, se déroule tous les quatre ans depuis 1984 et permet une analyse en profondeur de l’Etat de l’Art et des perspectives d’avenir. Parmi les 330 communications présentées à l’occasion de Jicable’19 aux 700 participants provenant de 49 pays, le SYCABEL s’est exprimé sur trois questions d’actualité cruciales : la résistance à la corrosion, la consignation sans coupure d’un cable à Haute Tension et le Règlement Produits de Construction.

Protocole d’essais accélérés de résistance à la corrosion

La possible interdiction en 2025 du plomb métallique utilisé comme revêtement protecteur du conducteur de neutre dans certains câbles basse tension de distribution d’énergie, décrits dans la norme française NF C 33-210, a conduit le SYCABEL à anticiper en proposant au marché français une alternative techniquement fiable. Un groupe de travail a été constitué dès 2018 pour envisager des solutions capables d’offrir, entre autres, une résistance à la corrosion au moins aussi performante que celle du revêtement de plomb.

Dans cette optique, des échantillons de câbles fournis par les adhérents du SYCABEL ont été testés au CETIM de Nantes, laboratoire indépendant spécialisé dans l’étude des phénomènes de corrosion. Ces câbles, avec ou sans plomb, ont été comparés les uns aux autres afin de déterminer un cycle de vieillissement accéléré sous atmosphère hautement corrosive (forte salinité et températures élevées).

Le sujet de la présentation du SYCABEL lors de Jicable’19 était donc la description de ce nouveau protocole d’essais accélérés de résistance à la corrosion pour valider et classer les performances en termes de durée de vie des futurs câbles.

Vers une consignation sans coupure d’un câble Haute Tension (HTB)

Lors d’une intervention de maintenance sur une ligne Haute Tension, il est vital d’identifier parfaitement les conducteurs d’une liaison souterraine. La continuité de fonctionnement des liaisons HTB* est un enjeu majeur de la qualité de fourniture et transmission d'électricité.

La norme NF 18-510 qui détermine comment assurer la sécurité des opérateurs travaillant sur les réseaux d’énergie, impose de piquer les câbles Haute Tension (HTB) pour s’assurer qu’ils ne sont plus sous tension. C'est-à-dire que l'isolant est perforé et le conducteur mis à la terre. Malheureusement la conséquence de cette méthode est de détruire l'isolant du câble.

Aussi, le SYCABEL qui travaille sur une méthode alternative non destructive qui permettrait d'identifier de façon certaine une liaison dont le conducteur a été mis à la terre aux deux extrémités, a fait une communication pour présenter ses travaux durant Jicable’19.

Des tests ont été réalisés afin de mettre en place un protocole d’essais fiable d’une méthode de vérification d’absence de tension sans piquage du câble HTB mais par injection et mesure de courant. Ils ont permis de mettre en évidence la qualité de ce procédé. D’ores et déjà les résultats obtenus confirment les attentes et démontrent la faisabilité de la consignation de l'ouvrage ou de l'installation, sans coupure du câble, mais avec identification certaine du conducteur ou de l’écran, sur le lieu de travail, par utilisation d’un dispositif (émetteur récepteur), comme en HTA.

Règlement Produits de Construction : la réponse des câbles Haute Tension à courant alternatif et à courant continu

Le Règlement Produits de Construction (RPC) et son application aux câbles Haute et Très Haute Tension est en débat depuis plusieurs années, notamment en France. La Conférence Internationale Jicable’19 a donné au SYCABEL l’opportunité de présenter une publication sur le sujet.

Ont été successivement exposés le contexte, en particulier règlementaire, ainsi que l’influence des techniques de gestion de la sécurité incendie sur les liaisons HT. En France, comme partout en Europe, les câbles de puissance installés de façon permanente dans les ouvrages de constructions doivent être conformes au RPC depuis juillet 2017.

A partir d’une revue des conséquences de la règlementation européenne, essentiellement du RPC sur les installations Haute Tension, et au travers d’une série d’expériences avec des câbles HT, des orientations ont été données sur les solutions à proposer aux opérateurs de réseaux de transport d’électricité pour répondre aux nouveaux besoins et exigences.

La présentation a mis l’accent sur le cadre légal et ses conséquences sur les câbles HT, l’état de l’art et la capacité des fabricants à fournir des câbles ayant des niveaux de performance améliorés en cas d’incendie.

* Une liaison souterraine HTB est un ouvrage en câbles isolés assurant le transport d’un courant alternatif de tension nominale strictement supérieure à 50 kV. Les niveaux de tension pour le raccordement au RPT sont 63kV2, 90kV, 150kV3, 225kV et 400kV en courant alternatif.

Source : RTE, CAHIER DES CHARGES GENERAL -LIAISONS SOUTERRAINESCCG–LS - Mars 2019

sur le même sujet...