IRVE : la qualification de la conception à l’installation

en partenariat avec :

Depuis le décret du 12 janvier 2017, la qualification IRVE est obligatoire pour les entreprises qui installent des bornes de recharge de véhicules électriques. Afnor Certification propose deux niveaux de qualification dans ce domaine : “installation et maintenance IRVE”, pour répondre à la réglementation ; et “conception IRVE”, pour les entreprises qui souhaitent attester de leur expertise en conception. Jérémie Mella, le référent des qualifications d’Afnor Certification, présente les deux qualifications.

Comment se déroule le processus de qualification “installation et maintenance IRVE” ?

Cette qualification répond directement au décret du 12 janvier 2017 et s’accompagne donc de prérequis. La réglementation demande ainsi aux entreprises candidates de former leur référent technique avant de débuter le processus. Afnor Certification, en tant qu’organisme de qualification, agrée les organismes de formation qui remplissent les critères du programme de formation de référence. Une fois son ou ses référents formés, l’entreprise peut déposer un dossier comportant les justificatifs des critères administratifs, financiers et juridiques et des critères techniques. Une recevabilité du dossier est alors effectuée par examen des critères administratifs, financiers et juridiques.

Vient ensuite l’examen des critères techniques, qui concernent à la fois les moyens humains avec notamment la justification d’un référent technique, les moyens matériels et les références d’installation. Cette étape est réalisée par un instructeur technique. Ici, nous avons deux cas de figure : soit l’entreprise a déjà réalisé deux références dans la recharge électrique et peut fournir les pièces spécifiques (notes de calculs, schéma unifilaire, attestation du bureau de contrôle ou Consuel, déclaration sur l’honneur de la prise en compte du dispositif pour assurer la conformité électrique…) ; soit l’entreprise n’a pas encore de référence d’installation à présenter, dans quel cas elle peut prétendre au probatoire et dispose de deux ans pour réaliser les deux références. Dans les deux cas, la qualification sera valide pour une durée de quatre ans, période probatoire comprise.

Comment faciliter le processus ?

Pour ne pas être bloqué en recevabilité, nous conseillons avant tout d’anticiper les démarches administratives car certaines d’entre elles peuvent être longues à obtenir, comme le Kbis, le casier judiciaire du chef d’entreprise, ou encore les attestations d’assurance. Les candidats trouveront sur le site Internet d’Afnor Certification la nomenclature et le guide de qualification détaillant l’ensemble des pièces à fournir.

L’instruction du dossier peut également être facilitée par le niveau de détail dans le profil du référent technique en mettant en avant ses compétences, son parcours, ses formations.

De plus, s’il n’est pas nécessaire de détenir d’autres qualifications pour prétendre à la qualification IRVE, nous nous assurons que l’entreprise dispose aussi bien du savoir-faire dans le domaine des bornes de recharge que dans le domaine électrique. Si le référent ne détient pas cette double compétence, l’entreprise peut nommer deux référents pour une seule et même qualification : le spécialiste installation électrique portera la compétence autour du câblage, et le spécialiste IRVE aura la compétence pour choisir la borne de recharge et dimensionner l’installation.

En quoi consiste la qualification volontaire en conception IRVE ?

Chez Afnor Certification, nous avons réalisé qu’il manquait le maillon “conception” dans le décret. Avec cette qualification, l’idée est de valoriser les installateurs qui réalisent une véritable étude de projet avec analyse de l’existant et prise en compte de la demande du client. Nous regardons ainsi toute la démarche en amont : la gestion des contraintes du bâtiment, la méthodologie de l’audit électrique réalisé avec l’étude de faisabilité technique, les préconisations techniques de l’entreprise sur la technologie de recharge, la typologie et la fonction des bornes, ou encore l’intégration de solutions communicantes.

La qualification “conception” ouvre ainsi la possibilité aux bureaux d’études de mettre en avant leur expertise lorsqu’ils travaillent en assistance à maîtrise d’ouvrage sur l’opportunité d’installer des IRVE. Le processus de qualification est similaire à la qualification “installation et maintenance IRVE”, avec toujours deux références, mais uniquement sur la partie conception.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

sur le même sujet...