Contrôles des bornes de recharge électrique : quelles mesures ?

Jean-Michel Catherin, dirigeant de Testoon, présente les solutions pour contrôler les bornes de recharge de véhicules électriques (IRVE).

Retranscription

Pour pouvoir installer une borne de recharge de véhicule électrique (IRVE), il y a principalement trois étapes à respecter. La première étape consiste à vérifier que l'installation électrique à laquelle on va se raccorder va pouvoir supporter l'installation de la borne. Pour ce faire, on va d'abord vérifier que la puissance est compatible avec la puissance que l'on va vouloir développer au niveau de la borne.

Mais c'est surtout la sécurité qui est importante, puisque la borne va être installée en extérieur. Il faut s'assurer que les éléments de sécurité les plus importants sont respectés. Principalement, on va vérifier que la terre - qui va éliminer les courants de fuite les plus importants - est de bonne qualité. Ensuite, l'installateur va procéder à l'installation de la borne. À ce moment là, il va y avoir deux étapes à contrôler :

  • le bon fonctionnement de la borne. Pour ce faire, vous avez deux méthodes. La première méthode consiste à amener une voiture électrique et se connecter sur la borne. Le dialogue s'opère alors entre la voiture et la borne. Sauf que l'on va pouvoir voir le bon fonctionnement uniquement sur la voiture testée. D'un point de vue technique, ce n'est pas la bonne solution. La bonne sera d'utiliser un appareil de mesure qui va simuler les différents véhicules. Le testeur va simuler des défauts, permettant de vérifier aussi bien le bon fonctionnement, que la façon dont la borne réagit aux défauts.
  • vérifier que la sécurité électrique, de la borne elle-même, est assurée. La borne étant souvent installée à l'extérieur, ou dans un parking, il est important que l'utilisateur qui va connecter sa voiture à une borne qui va délivrer une puissance importante soit en sécurité.

Il y a donc des normes, comme la NFC 15-100 qui nécessite de vérifier que l'on a un bon retour à la terre et que l'on a des disjoncteurs différentiels qui peuvent se déclencher en cas de défaut. Et donc l'appareil de mesure spécifique aux IRVE va pouvoir se connecter à un autre appareil : le testeur de sécurité électrique, ou testeur multifonction. On pourra ainsi procéder aux tests traditionnels que les électriciens connaissent bien.