Les panneaux solaires à très bas prix chinois ne sont plus taxés

Les mesures antidumping sur les panneaux solaires à très bas prix provenant de Chine ne sont désormais plus appliquées. Critiquées par les installateurs, ces mesures avaient été instaurées en 2013 par la Commission Européenne à la demande d’un groupement de fabricants.

Si elle n’est pas au goût de certains fabricants européens, c’est une nouvelle qui pourrait dynamiser le marché français du solaire photovoltaïque. La Commission Européenne vient en effet d’annoncer la suppression des taxes imposées sur les panneaux solaires, cellules et wafers de silicium provenant de Chine et dont les prix étaient inférieurs à un niveau minimum. Ces produits pouvaient jusqu’à présent être pénalisés jusqu’à 64,9 % de leur prix. Une décision programmée, puisque les taxes affectant ces importations ont été graduellement supprimées depuis près d’un an et demi.

Des avis divergents chez les industriels

SolarPower Europe, qui regroupe les importateurs et installateurs européens de panneaux photovoltaïques, a salué l’annonce : « C'est un moment décisif pour l'industrie solaire européenne. En supprimant ces droits commerciaux, la Commission européenne a levé aujourd'hui le plus grand obstacle à la croissance de l'énergie solaire en Europe. La décision de la Commission de mettre fin aux mesures commerciales est sans aucun doute la bonne décision pour l’Europe et nous prévoyons une augmentation significative des emplois et du déploiement de l’énergie solaire, ce qui ne fera que propulser la transition énergétique en Europe », commente dans un communiqué Christian Westermeier, président de SolarPower Europe.

Un avis que ne partage pas le groupement de fabricants à l’origine de la première plainte en 2013, EU ProSun, qui avait renouvelé sa demande de prolongation des restrictions dans le but de protéger l’industrie européenne. Une industrie qui, en effet, a connu de nombreuses liquidations au début des années 2000. En France, une dizaine de PME poursuivent une activité de fabrication de modules, mais le plus souvent à partir de cellules importées. Les équipementiers français sont cependant bien positionnés sur les matériaux solaires (gaz, verres spéciaux, polymères)*.

De leur côté, les Etats-Unis poursuivent la « guerre des prix » avec Pékin en conservant leurs barrières douanières.

* Source Ademe