« La TNT reste un moyen privilégié de recevoir la télévision »

Thierry Brillac a repris depuis sept ans l’entreprise familiale créée en 1986, Centre Ouest Antennes, basée près de la Rochelle. La société intervient essentiellement dans la pose d’antennes collectives pour le compte des bailleurs sociaux, des syndics, des hôtels et de l’hôtellerie de plein air. Avec 3 techniciens et un contrat pro, l’entreprise se développe aussi dans des marchés de niche. Entretien.

Comment vous adaptez-vous à l’arrivée de la fibre ?

La fibre est en forte croissance. Elle fait des utilisateurs satisfaits et d’autres qui le sont beaucoup moins. En effet, la qualité et le débit ne sont pas aussi réguliers que pour la réception TNT. Si une personne dispose de 100 méga – ce qui n’est pas souvent le cas – d’autres, avec moins, auront des difficultés à recevoir la télévision sur plusieurs postes.

Quoi qu’il en soit, la TNT est maintenue jusqu’en 2030 et les grands événements sportifs (coupe du monde de football, jeux olympiques) devraient être un moteur d’amélioration de la qualité de la TNT avec l’ultra HD et le 4K, car beaucoup disposeront encore de la TNT comme unique moyen de réception de la télévision.

De notre point de vue la TNT reste en effet un moyen privilégié de recevoir la télévision pour la majorité des français. Nous avons fait ce constat lors de la phase 3 du réaménagement de la TNT le 23 Janvier dernier, à l’occasion de laquelle nous avons dû régler les filtres sur les nouvelles fréquences. Alors que certains clients pensaient que l’ADSL était majoritairement utilisé, nous avons montré qu’au contraire, la TNT était prédominante.

Formation, recrutement : quelles difficultés rencontrez-vous ?

Concernant la formation, nous restons sur des techniques connues. Nous surveillons les nouveaux matériels des constructeurs afin de proposer à nos clients qui ont besoin de remplacer leurs téléviseurs de s’enquérir des dernières innovations, comme le 4K. Quant au recrutement, il est assez difficile de trouver des techniciens qui maîtrisent les métiers des courants faibles. Nous avons aussi besoin de profils plus informatiques, notamment pour l’installation de wifi, d’interphones ou de vidéo-protection. La seule formation adaptée en courant faible était dispensée par l’Afpa à Fontenay le Comte. Elle a été abandonnée au profit d’un contenu orienté autour de la fibre.

Plus d'infos sur la fibre optique sur le Grand Circuit des Intégrateurs Electriciens
Participation gratuite à la conférence sur inscription

Vous parliez de marchés de niche. Quels sont-ils ?

Outre ce qui a été cité, nous travaillons pour les opérateurs mobiles sur le filtrage de la 4G et bientôt 5G liées au réaménagement des fréquences de la TNT. Nous déployons aussi des amplificateurs de téléphonie pour les zones mal couvertes et répondons à toute opportunité de marché sur le courant faible.

Laisser un commentaire