Tension et courant : la mesure sans contact s’impose

en partenariat avec :

Jean-Michel Catherin, fondateur de TESTOON, présente la dernière innovation Fluke en matière de test des installations électriques : le T6-1000, le premier appareil qui mesure à la fois le courant ET la tension sans contact.

En ce début 2018, les électriciens sont plongés dans un océan d’opportunités, telles que le diagnostic électrique dans le locatif, l’installation des compteurs Linky, l’essor de la domotique et des courants faibles, ou encore la généralisation des bâtiments intelligents. De nouvelles activités qui les poussent à se spécialiser et à mieux s’équiper. Pour faciliter et sécuriser leur travail, les fabricants d’appareils de mesure se sont penchés sur les problématiques rencontrées par les électriciens afin d’y apporter des solutions. « Quand un professionnel est en dépannage, il ne peut pas toujours couper l'installation, illustre Jean-Michel Catherin, fondateur de Testoon. Pour parvenir à identifier la conception du système électrique - surtout lorsque les plans manquent - beaucoup d’électriciens procèdent de manière très empirique : ils coupent le courant et observent le résultat ».

« Historiquement, l’opérateur devait ouvrir le circuit pour mesurer un courant. Une méthode très intrusive pouvant modifier la caractéristique électrique du circuit et qui oblige par ailleurs à l’arrêt de l’alimentation. Cette opération nécessite de l’outillage, prend du temps et peut s’avérer dangereuse pour l’opérateur. La première solution alternative est arrivée sur le marché il y a plusieurs décennies avec la pince de courant, qui mesure le champs électromagnétique pour en déduire le courant qui circule à l’intérieur d’un câble. L’outil a par la suite évolué avec la pince de courant à mâchoire ouverte, inventée par Fluke, puis avec les pinces souples, qui facilitent le travail des professionnels en facilitant la pose du capteur autour des cables sous tension».

L’innovation va plus loin

Pourtant, pour mesurer la tension avec précision, il faut toujours des pointes de touche pour se connecter physiquement aux deux bornes du signal à mesurer. C’est parfois impossible et souvent risqué de promener une sonde métallique dans un tableau électrique. C’est pourquoi les règles de sécurité et les qualifications pour le travail sous tension deviennent de plus en plus exigeantes.

L’innovation des appareils de mesure ne s’est pas arrêtée en chemin. Fin 2017, Fluke a lancé le premier appareil qui mesure à la fois le courant et la tension sans contact. « Le T6-1000 reprend le principe de la "fourchette" des pinces de courant ouvertes, explique Jean-Michel Catherin. Il génère un signal électromagnétique à l’intérieur du câble, qui se rajoute à la tension existante. L’analyse de ce signal et du signal résiduel - détecté par le même appareil - permet de déduire la tension. Si les détecteurs de tension sans contact existaient déjà, cette technique offre une mesure plus précise avec un résolution de 0,1 V et une précision de 3 % ». Des pointes de touche sont toujours fournies avec le dispositif afin de mesurer la tension de manière traditionnelle.

« Ce produit a tous les atouts pour rejoindre l’équipement de base de l’électricien, notamment grâce à son prix accessible. Avec le testeur électrique Fluke T6, la panoplie des appareils de mesure, contrôle et détection sans contact pour électriciens se renforce donc. Dans cette catégorie on retrouve également les caméras thermiques. En France, les diagnostiqueurs et les bureaux d’études sont les premiers à les utiliser mais de plus en plus d’électriciens en achètent également car la aussi les prix sont en baisse très rapide », conclut Jean-Michel Catherin.

> Découvrir en vidéo
> Fiche produit du Fluke T6-1000 

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur