Electromobilité : le parlement européen soutient le « droit à la prise »

Des procédures d’autorisation moins complexes pour installer des bornes de recharge dans les bâtiments existants et une obligation d’installation dans les bâtiments non résidentiels. Ce sont les propositions avancées fin 2017 par les députés européens pour assurer le développement de l’électromobilité.

Les députés ont ainsi voté dans le sens d’une installation obligatoire de bornes de recharge pour véhicules électriques dans tous les nouveaux bâtiments non résidentiels. Une fois validée formellement par le Parlement et le Conseil Européen, la directive Performance Energétique du Bâtiment obligera les pays membres de l’Union Européenne à équiper au moins une place de parking sur cinq de l’infrastructure de base pour les voitures électriques dans tous les nouveaux bâtiments à usage non résidentiel ainsi que dans ceux faisant l’objet de rénovations importantes, comptant plus de dix emplacements. Un point de recharge minimum devra également être fourni.

En ce qui concerne les bâtiments résidentiels de plus de dix places de parking, qui sont nouveaux ou font l'objet de rénovations importantes, l’accord provisoire prévoit l’installation de l'infrastructure de câblage nécessaire à la mise en place ultérieure de points de recharge pour les véhicules électriques.
Les députés ont par ailleurs proposé une simplification des procédures d’autorisation pour installer des bornes dans les bâtiments existants. Aucun locataire ou copropriétaire ne doit être empêché d’installer une borne de recharge pour véhicules électrique, sauf quand cela est matériellement impossible. « Le soutient du Parlement européen au ‘droit à la prise’ est crucial. Garantir aux citoyens européens la possibilité d’installer des bornes de recharge, sans barrière administrative majeure, est essentiel pour encourager les consommateurs à se tourner vers l’électrique », s’est exprimée Teodora Serafimova, en charge des politiques liées à l’électromobilité au sein de la fondation Bellona Europe*.

* Propos recueillis par l’Union française de l’Electricité (UFE).