KT Memory : le carnet numérique du bâtiment a un nom

en partenariat avec :

Les modules KT Memory s’installent dans les armoires électriques et permet de sauvegarder l’ensemble des informations de l’environnement à l’intérieur.

« La solution KT MEMORY (www.ktmemory.com) développée par Keter Technologies Europe n’est ni plus ni moins le livret numérique du bâtiment, demandé par la loi de transition énergétique », affirme Régis Hania, créateur de Keter Technologies Europe. Cette société de recherche et développement créée en 1999 s’est spécialisée dans les domaines liés à l’énergie. Labellisé par Finance Innovation dans la catégorie Prop’tech en juin 2016, le système qu’elle a développé s’installe dans les armoires électriques et permet de sauvegarder l’ensemble des informations de l’environnement à l’intérieur.


« L'habitat est de plus en plus domotisé, ce qui induit beaucoup de documentation. Cette boîte noire permet de pérenniser l'information pour qu'en cas de dépannage, le technicien puisse avoir immédiatement sous la main toutes les données. Il peut ainsi travailler
dans les meilleures conditions : s'il faut remplacer une pièce il disposera de toute la documentation technique, et les coordonnées des fournisseurs. Le gain de productivité lors du dépannage est certain », précise Régis Hania. L’information est facilement accessible via une tablette, par un simple branchement USB.

Trois modèles

Keter Technologies Europe propose trois modèles avec trois niveaux d’utilisation. Le KT26 est le module de base à accès direct. Le KT27 bénéficie d’une sécurité avec deux espaces mémoire : une pour l’administrateur et la seconde pour l’utilisateur. Le KT28 va plus loin en proposant un système communiquant, qui permet de mettre à jour la documentation à distance et d’assurer la traçabilité du passage des intervenants. Le numéro de série unique fonctionne comme un billet de banque et indique l’emplacement exact du module. « Les assureurs y trouveront un grand intérêt car ils pourront interroger le serveur pour savoir si la maintenance a été effectuée en cas de sinistre ».

Une source de croissance externe

N’ayant pas vocation à produire elle-même la solution à grande échelle, Keter Technologies Europe cherche une coopération avec un industriel d’envergure pour exploiter son brevet déposé dans trente-deux pays. Régis Hania n’en doute pas, « les modules KT MEMORY seraient une source non négligeable de croissance externe. Un industriel qui proposerait ce livret numérique pour un euro de plus par coffret électrique, pourrait obtenir un bond annuel de 500 millions de son chiffre d’affaires. La société gagnerait des parts de marché par rapport à d’autres concurrents qui ne proposeraient pas ce système ». Le KT28 peut également donner lieu à un nouveau modèle économique qui consisterait à louer les modules, en intégrant les assurances et le client final. Ce dernier appliquerait ainsi une politique de transparence lui permettant d’obtenir des avantages de la part de son assurance, qui aurait une meilleure visibilité sur le suivi des installations électriques.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur