Calculez le coût des pertes d’énergie avec l’EnergiMètre Fluke 435 série II

en partenariat avec :

Fluke intègre l’algorithme de Valence à son ÉnergiMètre Fluke 435 série II , permettant de mesurer les coûts liés à la déperdition énergétique des systèmes électriques.

La mesure de la qualité des systèmes électriques s’est complexifiée ces 20 dernières années avec le développement des équipements électroniques, comme les ordinateurs et les variateurs de vitesse : les charges sont désormais non linéaires et produisent des harmoniques, provoquant des courants et tensions distordus qui ont un impact sur la puissance délivrée et la capacité du système à la fournir. Si les fabricants d’instruments de mesure ont rapidement permis la réalisation de mesures électriques dans des environnements affichant une distorsion conséquente, via la norme 1459, ce n’est que plus récemment que la déperdition énergétique a été intégrée à l’équation. « Si nous connaissons la quantité d’énergie perdue, nous sommes en mesure de prévoir les économies qui seront réalisées », note Joaquìn Montañana-Romeu, co-inventeur de l’algorithme de Valence.

L’algorithme de Valence permet d’analyser les systèmes électriques en termes de rendement énergétique. La formule permet ainsi de calculer les coûts correspondants. Grâce à la fonction Unified Power Measurement, développée à l'université de Valence, le calcul de l'impact financier de la déperdition énergétique liée à une mauvaise qualité du réseau électrique devient un élément exploitable des mesures effectuées par les professionnels.

Fluke a travaillé de concert avec l’université de Valence pour intégrer ces fonctionnalités à son ÉnergiMètre Fluke 435 série II. A présent, non seulement les outils de diagnostic et de mesure sont capables d'analyser la qualité du réseau électrique, mais ils peuvent également calculer la déperdition énergétique liée à une mauvaise qualité, chiffrer cette perte et aider à trouver des solutions adaptées pour l'élimination des problèmes.

voir-fiche-technique-fluke

En pratique

Pour en comprendre les retombées dans le monde industriel, Fluke propose deux exemples. D'imposants systèmes d'entraînement, tels que des moteurs électriques, injectent d'importantes harmoniques dans le système de distribution électrique, ce qui provoque la distorsion du signal de tension. Les conducteurs sont en surchauffe, les câbles brûlent et les connexions sont interrompues. Avec des systèmes triphasés, les charges peuvent s'accumuler si le courant n'est pas équilibré. Les moteurs ne tournent pas de façon concentrique. Les axes vibrent et provoquent un mauvais alignement. Le système inefficace exige davantage d'énergie et finit par tomber en panne.

Dans les deux cas, une analyse du réseau électrique adéquate peut déceler les problèmes. Les calculs de déperdition énergétique pourraient déterminer la quantité d'énergie gaspillée et le coût correspondant. Les entreprises peuvent par la suite établir un plan des coûts/bénéfices pour la réparation ou le remplacement.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire