Les prestations de l’entreprise d’électricité

prestations de l'entreprise électrique

entreprise électricité les prestations

Les prestations de l'entreprise électrique se détaillent en plusieurs phases : l’étude-conception, la réalisation et l’exploitation-maintenance. Quelles sont les caractéristiques de ces différentes phases ?

La phase étude-conception

La phase étude-conception permet à l’entreprise de déterminer un coût pour un ensemble de prestations et matériels détaillés dans le cahier des charges. Dans ce document, le maître d’ouvrage exprime son besoin en termes de fonctions, de services et de contraintes. Y sont également définis des critères qualitatifs d’appréciation accompagnés d’une évaluation permettant d’en situer le niveau quantitatif. Le rôle du cahier des charges est de formuler les besoins et de déterminer les exigences techniques qui en découlent en fixant les conditions d’un contrat. L’étude peut être réalisée soit par un bureau d’étude, soit en externe, soit intégré à l’entreprise électrique d’installation. Notons que pour le professionnel installateur, une bonne connaissance et compréhension des besoins du client et de ses motivations est nécessaire pour faire l’analyse du système et déterminer les stratégies d’offre. D’où l’importance de son rôle de conseil auprès du client ou de ses représentants, tant sur les matériels que sur les services associés.

La phase réalisation

C’est la phase opérationnelle durant laquelle l’entreprise électrique va agir sur le chantier. En environnement bâtiment, le planning sera le plus souvent déterminé en fonction de l’intervention des autres corps d’état.
En environnement industriel, la planification sera plutôt calquée en fonction de l’activité. Les équipes vont préparer les matériels et réaliser les connexions et montages nécessaires selon les schémas et plans qui auront été préétablis.

La phase réalisation est la résultante d’une analyse de plus en plus fine que l’entreprise électrique doit réaliser du fait :

• de la dualité courants forts et courants faibles,
• de la coexistence du numérique et de l’analogique,
• de la polyvalence et de la multifonctionnalité des matériels électriques paramétrables et communicants.

Elle exige donc un assemblage de compétences.

La phase exploitation-maintenance

La conception de systèmes flexibles, évolutifs et ouverts a accru l'importance des phases situées après la réalisation. L'apparition de nouveaux besoins liée à l'accroissement permanent des performances des matériels et des technologies, particulièrement dans le domaine des courants faibles, tend à réduire le cycle de vie moyen de certaines composantes des installations.
Par ailleurs, la complexité des systèmes très performants d'aujourd'hui augmente d'autant leurs causes de vulnérabilité. L'entreprise électrique est appelée de plus en plus souvent à suivre l'exploitation de l'installation à travers les actions suivantes : vérification, inspection technique et entretien, dépannage et réparation du système, modification et rénovation du système communication, information et formation du client.

De plus en plus forte, l'activité de maintenance se décline désormais sous diverses formes :

• maintenance de routine : opérations simples pouvant être effectuée par du personnel sans qualifications particulières,
• maintenance préventive ou systématique : selon critères prescrits ou planification,
• maintenance prévisionnelle ou conditionnelle : suivant analyse de paramètres de fonctionnement ou prévisions,
• maintenance corrective : remise en état après détection d’une panne.

Demain, de nouvelles offres, de nouveaux métiers pour l’entreprise électrique

Les technologies évoluent, les manières de vivre et de travailler changent, le marché de l'énergie est en pleine transformation et tout cela n'est pas sans conséquences sur le métier des entreprises. Petit à petit, la logique du client, donc du consommateur remplace celle du producteur. Pour l'entreprise d'équipement électrique de nouvelles directions s'ouvrent vers une gamme de prestations complémentaires pour simplifier la vie du client, lui faire gagner du temps, de la commodité, diminuer ses risques et ses problèmes.

Le modèle émergeant est celui d’une organisation en réseau où l’entreprise électrique offre un ensemble de prestations en alliance avec d'autres prestataires. Plusieurs formes de réseaux se présentent alors :
réseaux de spécialités : constitué d'entreprises détenant des savoir-faire dans des activités complémentaires ;
réseau de partenaires : entreprises liées par une démarche commerciale commune ;
réseau opérateurs : entreprises pouvant proposer à la clientèle un service complet : installation et énergie incluant finances, assurances et service après vente ;
réseau technical (selon la terminologie anglosaxonne) : électricité, génie climatique, plomberie ;
réseau de mise en commun de moyens : il consiste à mutualiser certaines tâches administratives ou de main-d'œuvre technique d'exécution ;

Sur la base de ses organisations, l’entreprise électrique renouvelle son offre et l’on voit se dessiner une nouvelle intégration des métiers :

• le concept multitechnique associe les prestations de plusieurs lots techniques : génie climatique, génie électrique, etc.
• le concept multiservices associe les prestations de plusieurs lots techniques et des prestations de services complémentaires : courrier, accueil, gardiennage, nettoyage, etc.
• le Facilities Management propose un mode d'organisation qui consiste à regrouper, sous une responsabilité unique, la gestion de biens ou d'activités nécessaires à l'exercice du métier principal d'un client ou d'un organisme.

Quoi que réserve l'avenir, la mutation de l’entreprise électrique est en route. Elle permettra d'ajouter à la dimension d'un métier technique, celle d'un métier de service.

Cet article a été rédigé en collaboration avec CSEEE.