Dispositifs différentiels à haute sensibilité 30 mA – Exemple d’emploi des DDRHS 30 mA

en partenariat avec :

Les dispositifs à courant différentiel résiduel (DDR) protègent les personnes contre les contacts indirects avec des masses en défaut. Voyons maintenant quelques exemples d’emploi de ces dispositifs différentiels : dans le neuf, dans l’existant, en extérieur…

Dans les établissements soumis au code du travail

Le décret du 14 novembre 1988 impose notamment l'emploi de dispositifs différentiels à haute sensibilité pour la protection :

  • des circuits alimentant des prises de courant ;
  • les installations dont les conditions d'utilisation sont sévères (chantiers, installations foraines, caravanes...).

Concernant l'habitat neuf

Les DDR 30mA ont été introduits par l'édition de mai 1991 de la norme NF C 15-100. À l'époque, leur emploi était imposé uniquement sur les circuits de la salle de bains et des prises de courant. L'édition 2002 de la norme a généralisé les 30 mA à tous les circuits, avec un quantitatif qui dépend de la superficie du logement. Par conséquent, dans les locaux d'habitation neufs actuels, tous les circuits sont protégés par des DDRHS 30 mA.

Dans l'habitat existant

Le recours, à titre compensatoire, à la protection par dispositif différentiel à haute sensibilité (30 mA) permet d'apporter, à moindre coût, une sécurité acceptable, en l'absence de continuité des circuits de mise à la terre. Pour autant, ce recours ne doit être que temporaire, dans l'attente de la mise à la terre effective des circuits concernés.

Sélectivité des protections différentielles

Pour plus de confort d'utilisation, il est recommandé d'installer d'autres dispositifs différentiels 30 mA, notamment lorsque certains matériels peuvent être la cause de déclenchements intempestifs dus à l'eau : circuits alimentant le lave-linge, le lave-vaisselle... Il est recommandé de les protéger par des dispositifs différentiels 30 mA dédiés. Ainsi, en cas de défaut d'isolement sur ces circuits, les autres parties de l'installation continuent de fonctionner normalement. Pour mémoire, les circuits alimentant des appareils situés à l'extérieur et non attenants au bâtiment doivent être protégés par un dispositif différentiel 30 mA spécifique.

dispositifs différentiels sécurité électrique

(1) Peut être également de type A. Il assure toutes les fonctions du type AC et peut donc le remplacer avantageusement.

(2) Le type A doit protéger notamment les circuits spécialisés de la plaque de cuisson ou de la cuisinière et du lave-linge. Le choix du type A pour la protection de ces circuits trouve son origine dans la technologie des matériels qu'ils alimentent. Effectivement, en cas de défaut, ils peuvent produire des courants comportant des composantes continues. Ces appareils de type A sont conçus pour détecter ses courants. En conséquence, ils assurent la protection contre les défauts sur ces matériels.

(3) Un des interrupteurs différentiels 40 A doit être remplacé par un interrupteur différentiel 63 A lorsque la puissance de chauffage électrique est > 8 kVA.

Concernant les installations électriques des espaces extérieurs

La nouvelle norme NF C 17- 200 (entrée en vigueur le 20 septembre 2007) impose que chaque mobilier urbain et chaque édicule de la voie publique, qu'ils soient de classe I ou de classe II, soient protégés individuellement par DDR à haute sensibilité (30 mA). Pour mémoire, des exemples de mobilier urbain sont les cabines téléphoniques, les abribus, les horodateurs ou encore les panneaux publicitaires. Les édicules de la voie publique sont les constructions fixes telles que les toilettes publiques ou les kiosques. La protection par DDR 30 mA de ces équipements s'explique, d'une part par la résistance fréquemment élevée de leur prise de terre, d'autre part par la défaillance occasionnelle des mesures classiques de protection, en cas d'imprudence des usagers ou de vandalisme.

Attention à ne pas surcharger un interrupteur différentiel

De façon générale, selon la norme NF C 15-100, lorsqu'un interrupteur différentiel est mis en œuvre en amont de plusieurs circuits, son courant assigné doit être :

  • soit supérieur ou égal à la somme des courants assignés des dispositifs de protection placés en aval ou au courant d'emploi calculé par le concepteur ;
  • soit supérieur ou égal au courant assigné du dispositif de protection situé directement en amont. En pratique, on veillera donc à répartir les circuits de manière à équilibrer les charges.

Lorsque au moins 3 circuits spécialisés d'appareils électroménagers de forte puissance sont protégés par un même DDR 30 mA (par exemple, des plaques de cuisson, un lave-linge et un lave-vaisselle sous un même DDR 30 mA de type A), il est recommandé que le calibre de ce DDR soit au minimum de 63 A.

Pour en savoir plus :

 

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur