L’infrarouge

en partenariat avec :

La technique du rayonnement infrarouge est utilisée depuis des décennies dans nos équipements audiovisuels. Fiable et bon marché, elle est aujourd'hui extrêmement bien adaptée aux applications de commande à distance et de détection.

infrarouge filière électrique

PRINCIPE

 

Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible. L'émission d'un signal est réalisée à l'aide d'une diode infrarouge, petit composant électronique qui transforme un signal électrique en un signal lumineux. La réception est assurée par une cellule infrarouge.

Les télécommandes des téléviseurs et autres équipements audiovisuels utilisent cette technique depuis des décennies. Elle est très bien adaptée à cet usage, car les vitesses nécessaires sont réduites et le volume d'informations à transmettre est limité à quelques caractères pour chaque commande. De plus, cette communication est unidirectionnelle (de la télécommande vers le récepteur). Enfin, l'infrarouge présente l'avantage par rapport aux radiofréquences de ne pas interférer avec les autres signaux électromagnétiques comme les signaux de télévision.

 

Image : Exemple de détecteur communicant par radiofréquence avec une centrale. (doc. Delta Dore).

 

 

CONDITIONS D'INSTALLATION

 

L'infrarouge est une technique fiable, éprouvée et bon marché. Un système de transmission se compose d'un émetteur et d'un ou plusieurs récepteurs intégrés ou installés à proximité des équipements à commander. Différents ordres de commande peuvent être émis par un même émetteur vers un ou plusieurs récepteurs grâce à un codage des signaux.

L'installation de ces dispositifs doit tenir compte des caractéristiques spécifiques au rayonnement infrarouge :

  • il ne traverse pas les cloisons. L'émetteur et le récepteur doivent donc se trouver dans la même pièce ;
  • il est relativement directionnel. Il est donc préférable que l'émetteur et le récepteur soient en vue directe. Aucun obstacle ne doit figurer sur le trajet. Avec les télécommandes mobiles, il faut viser le récepteur pour ne pas avoir d'erreur de transmission de l'ordre ;
  • la portée est limitée à quelques mètres ;
  • il possède une bonne immunité et ne crée pas de perturbations. Le signal peut cependant être perturbé par les tubes fluorescents et les lampes fluo-compactes à économie d'énergie ou par une lumière trop vive. L'émetteur n'a pas besoin d'être raccordé au réseau 230 V. Du fait de sa faible consommation électrique, une alimentation par piles est suffisante.

Grâce à cette autonomie, il offre une très grande flexibilité d'installation :

  • l'émetteur peut être fixe (sur une cloison) ou mobile ;
  • son installation dans des locaux humides, à proximité d'une baignoire ou d'un bac à douche, est possible ;
  • il est bien adapté à la rénovation de bâtiments existants ou aux locaux dont les réaménagements sont fréquents (cloisons mobiles, etc.). L'installation reste évolutive : l'intégration d'un émetteur supplémentaire ne pose pas de problème (il suffit d'ajouter un récepteur à l'appareil à commander).

 

 

APPLICATIONS

 

La technologie infrarouge est principalement destinée à des applications de commande à distance et de détection. Elle est très utile pour piloter les équipements domestiques et en améliorer le confort d'utilisation en assurant la commande :

  • de l'éclairage (allumage/extinction, variation, etc.) ;
  • de volets roulants, de portails, de portes de garage (ouverture/fermeture) ;
  • de thermostats ou de gestionnaires d'énergie;
  • de centrale d'alarme ;
  • d'automatismes ;
  • d'équipements audiovisuels.

 

Autre domaine d'application de l'infrarouge : les détecteurs passifs. Une source de chaleur, la lumière, les humains et les animaux à sang chaud sont des émetteurs de rayonnement (chaleur) à des fréquences voisines de l'infrarouge. Ces éléments "perturbateurs" peuvent donc être détectés par une cellule infrarouge. Cette caractéristique permet de concevoir divers capteurs pour assurer une détection de présence ou de chaleur. Les détecteurs passifs sont utilisés, par exemple, pour l'allumage automatique de l'éclairage (en remplacement de l'interrupteur), la détection de passage (barrière infrarouge), la détection d'intrusion, la détection d'incendie, etc.

 

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

sur le même sujet...